contenu alternatif

Voyage à Verdun

14 et 15 mai

Le voyage à Verdun des 14 et 15 mai a eu lieu sous une météo clémente. Ces deux jours ont été bien remplis.


La visite de la main de Massiges, en Argonne, a tenu ses promesses : 600 m de tranchées et de boyaux retrouvés et réaménagés à l’identique sur un promontoire argileux par une équipe de bénévoles très motivés ainsi que la mise à jour d’abris et d’une galerie souterraine qui n’a pas livré tous ses secrets. Ces travaux, effectués sur une petite partie de quatre hectares cultivés, achetés à un agriculteur, ont également permis, après un décapage de la couche de terre végétale, la découverte de quatorze corps de combattants. Le site illustre à l’évidence la réalité des affrontements et la "guerre des mines" à laquelle se livrèrent français et allemands. Nous avons pu aussi vérifier sur le sol argileux et imperméable des tranchées, les conditions de vie des combattants.

En soirée, une première approche de l’ossuaire de Verdun (environ 160 000 corps répartis dans quatorze niches) et de la nécropole (16 000 sépultures), accueillant un siècle après de nouveaux soldats morts au combat a parfaitement illustré le massacre qu’a été Verdun.

La soirée fut cordiale et très agréable, grâce à l’excellent accueil du restaurant de la Cloche d’Or.

Le dimanche matin, deux nouvelles découvertes : le fort de Douaumont, création de Séré de Rivières, un élément parmi tant d’autres forts qui constituait la double ceinture des forts qui protégeait Verdun. Le guide du groupe, Guillaume MOIZAN, maîtrisant parfaitement son sujet, a retracé l’histoire de ce fort désarmé par l’Etat-major en 1915, pris par les allemands au début par la bataille de Verdun et devenu un symbole national. Il recevra en 9 mois plus de 120 000 obus et coûtera, dit-on la vie de 100 000 hommes.

Le Mémorial de Verdun, complètement rénové et reconceptualisé demande plusieurs visites : les nombreuses thématiques, associant divers supports médiatiques, permettent à chacun, en fonction de ses centres d’intérêt de découvrir très concrètement la guerre de 14-18.

Avant de prendre le chemin du retour, la visite en wagonnet de la citadelle, véritable cité souterraine où l’on trouvaient d’immenses dortoirs pour la troupe, des magasins à poudre et à munitions, les services de l’ Etat-major…..Une nouvelle scénographie rend la visite très impressionnante. C’est là, enfin, que fut choisi le soldat inconnu parmi huit autres soldats venant de différents champs de bataille.

En images

 - JPEG - 104.8 ko  - JPEG - 1.1 Mo  - JPEG - 121.9 ko

Haut de page

Infos pratiques

Mairie

2 place de l’Eglise 44260 LA CHAPELLE-LAUNAY

02 40 58 33 05

02 40 58 97 50

lachapellelaunay.mairie@wanadoo.fr