contenu alternatif

Discours de Monsieur le Maire pour le 8 mai.

Discours de Monsieur le Maire de La Chapelle-Launay du 8 mai.


|Messieurs les représentants des anciens combattants, Capitaine Riaudais, représentant de la gendarmerie de Savenay Messieurs Servel et Guichard, représentants des pompiers de Campbon, Chers concitoyennes, chers concitoyens, Vous tous ici présents.

Au nom de la municipalité, je vous remercie de votre participation à cette commémoration du 66e anniversaire de la capitulation du régime nazi ce 8 mai 1945.

Nous avons choisi cette année d’y associer le souvenir des victimes et des héros de la déportation, et à défaut de réunir des témoignages directs, nous proposons à toute la population de découvrir l’exposition sur « la déportation dans les camps nazis » réalisée par la fondation pour la mémoire de la déportation. Cette exposition est visible en mairie depuis jeudi dernier jusqu’à mercredi matin.

Afin que nul n’oublie ce que l’homme a pu faire subir à l’homme !

Avril – Mai 1945, il y a 66 ans, s’ouvraient les portes des camps de concentration sous les coups de boutoir des forces alliées.

Brutalement, apparut en pleine lumière la réalité d’un système d’oppression qui avait organisé scientifiquement la destruction d’êtres humains.

Des milliers d’hommes et de femmes rescapés de ces camps d’extermination et de concentration, allaient témoigner, au nom de millions de morts et de disparus, du danger mortel que recelait un régime établi sur la négation des droits de l’être humain, par son avilissement et sa mort.

A travers l’exposition qui vous est proposée aujourd’hui, les survivants de ce système nous apportent leur témoignage, en ces temps de tourmente où se confrontent des extrémismes étatiques ou religieux et les aspirations d’ouverture vers la démocratie et le simple respect des droits de l’homme.

Au-delà d’un regard apitoyé sur ce passé douloureux pour lequel, nous disent-ils, « tout était pire que ce que nous pouvons raconter », leur témoignage nous engage, aujourd’hui comme hier, à rester fermes dans la défense des valeurs de liberté, de démocratie, de tolérance, à ne jamais oublier que le monde se construit par la force de l’espoir et par la générosité des hommes, non par la force des dictatures.

Rassemblés devant ce monument aux morts nous célébrons cette victoire sur le fascisme et la barbarie. Nous célébrons la victoire de tous ceux qui, pour reprendre le juste mot de Stéphane Hessel, « se sont indignés » de l’occupation allemande avant d’entrer en résistance jusqu’à ce 8 mai final.

Nous affirmons notre attachement aux engagements de solidarité pris dès cette date par le Conseil National de la Résistance organisant la sécurité sociale, la retraite, le contrôle des grands moyens de production et des banques, la liberté de la presse, l’éducation pour tous. Autant de solidarités qui depuis ce temps nous permettent, et nous permettront encore, de construire et de renforcer le lien social nécessaire à l’épanouissement de chacun de nos concitoyens. Enfin nous faisons notre, la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen de 1948, directement issue de cette victoire éclatante sur le totalitarisme, qui, dès son 1er article affirme, contre toutes les dictatures au monde : « Tous les hommes sont libres et égaux en dignité et en droit ». Je vous invite à relire les 30 articles de ce texte fondamental affiché dans la salle du conseil municipal.

Demain dans toute l’Europe, nous célébrerons l’anniversaire de la déclaration fondatrice de Robert Schuman du 9 mai 1950. Après la victoire du 8 mai 1945, la construction de la communauté européenne a été voulue par les hommes de paix. En réponse aux haines d’hier, ils ont choisi l’entente et la coopération dans le respect. Soyez-en sûrs, nos engagements d’aujourd’hui et de demain à poursuivre dans cette voie, seront la garantie d’un avenir pacifique pour les générations futures.

Je vous invite maintenant à venir en mairie découvrir l’exposition et à prendre le verre de la fraternité offert par la municipalité au café « le ph7 ».

Merci spécial à Thierry pour la sonnerie aux morts.

Je vous remercie de votre participation.|

Jacques Dalibert, maire


Haut de page

Infos pratiques

mot du maire 8 mai 2011
Publié le 12 mai 2011
Word - 97 ko